23.02-02.03.2019

Conquérir l'hiver arctique

Actif sur les traces avec la motoneige et tiré par des chiens de traîneau : Le Spitzberg en hiver est une aventure unique pour les personnes actives et les amoureux de la nature. Pour les habitants, les jours entre la nuit polaire sombre et la première apparition du soleil à l'horizon au printemps, sont les plus beaux jours de l'année. En février, il n'y a plus d'obscurité totale, les jours offrent déjà quelques heures de lumière du jour et le crépuscule fascinant, qui fait apparaître les paysages enneigés dans les plus beaux tons de bleu. Max Boxleitner, guide expert de Kontiki, écrit sur les aventures du groupe à la fin février.

Max Boxleitner

Accompagnant spécialisé

La géologie, la recherche climatique, l'océanographie et la glaciologie font partie de ses domaines d'études. Il travaille actuellement à l'Institut géographique de l'Université de Zurich.

Visite guidée à Tromsø

Jour 1 / 23.02.2019

C'est aussi l'hiver arctique. En route vers le Nord, nous arrivons à Tromsø aujourd'hui et il y a du vent et de la pluie. La neige des dernières semaines s'est transformée en glace et dans le centre de la petite ville, avec ses jolies maisons en bois, une promenade devient glissante. Par un temps pareil, les nombreux restaurants et pubs ont l'air irrésistiblement accueillants. Nous devons donc recharger nos batteries avant de nous rendre demain à Longyearbyen, où nous espérons que l'hiver arctique nous montrera son côté froid.


Arrivée au Svalbard

Jour 2 / 24.02.2019

Environ 1'000 km plus au Nord, le monde est complètement différent. Déjà par la fenêtre de l'avion, il devient clair que nous sommes dans l'Extrême-Arctique.  Le temps est clair et il y a un vent glacial. Depuis notre hébergement au charme rustique dans le centre de Longyearbyen, nous commençons une visite guidée du petit village, fondé il y a plus de 100 ans en tant qu'établissement minier et qui a conservé une grande partie de son esprit pionnier d'origine. Et contrairement à la glissade d'hier, le sol d'aujourd'hui craque à merveille sous nos pieds.


La magie de l'hiver arctique

Jour 4 / 26.02.2019

Un premier coup d'œil par la fenêtre ce matin promet un temps clair et donc rien ne s'oppose à notre aventure de deux jours en motoneige, sauf la gestion de plus de 5 couches de vêtements. Après un cours intensif (dans le sens d'un bref briefing), nous traverserons directement l'air glacé et le pays des merveilles hivernales du Spitzberg, entassés dans une combinaison épaisse. La météo, les motoneiges et le terrain sont tout un défi. Les impressions de la nature qui nous entoure sont énormes. L'étendue blanche n'est interrompue ici et là que par de la roche noire ou de la glace. Et pourtant, dans ce monde hostile, nous rencontrons des rennes qui se grattent pour manger avec leurs sabots.

Notre destination est la station de radio d'Isfjord, que nous atteignons en fin d'après-midi après une dure journée pleine d'impressions.  Après avoir dû nous frayer un chemin à travers une tempête de neige pendant la dernière demi-heure, nous sommes surpris par le confort et surtout par la grande cuisine locale.

Bien reposés, et avec plus de force et surtout mieux expérimenté, nous repartons pour notre voyage de retour le matin. Nous sommes juste sur le Grønfjordbreen (glacier) quand le soleil, qui se lève tous les jours sur l'horizon, se lève juste au-dessus du col devant nous et baigne le paysage dans une lumière magique - ce moment reste gravé dans nos mémoires.


Avec chevaux à travers l'Arctique

Jour 5 / 27.02.2019

Aujourd'hui, le traîneau à chiens est à l'ordre du jour et contraste avec l'aventure en motoneige d'hier. Alors que la motoneige est bruyante pendant le trajet et silencieuse pendant les pauses, les chiens de traîneau le sont dans l'autre sens. Aujourd'hui, nous conquérons la Bolterdalen, scintillant au soleil, en paires par traîneau. Nous nous lions rapidement d'amitié avec nos gentils Huskies d'Alaska qui débordent de force. Bientôt, nous nous rendons compte de ce qui s'applique ici dans le Grand Nord : "Une vie sans Huskies est possible, mais inutile". (Loriot ; légèrement adapté).


Retour vers Tromsø

Jour 6 / 28.02.2019

Aujourd'hui, nous devons de nouveau dire au revoir au Spitzberg. Mais avant de nous rendre à l'aéroport, nous avons l'occasion de visiter le magnifique musée de Svalbard le matin, qui fournit des informations passionnantes sur l'histoire et la nature de l'archipel. Mais quand il fait beau, nous préférons l'extérieur pour admirer pour la dernière fois le paysage blanc et scintillant de la plage.

Après deux heures de vol, nous arrivons à Tromsø, où l'hiver est de retour.

Après le dîner, il commence à scintiller dans le ciel et un peu plus tard, les aurores boréales dansent en vert et rose juste au-dessus de nos têtes. Que mettrions-nous sur notre liste de souhaits ?

Commentaires

Accepter

Nous utilisons des Cookies sur notre site internet. Vous consentez à l'utilisation de ces Cookies lors de votre navigation sur le site. Pour plus de détails, veuillez consulter notre politique de confidentialité.